Le pouvoir thérapeutique du jardinage pour garder votre cerveau jeune

Y a-t-il quelque chose de mieux que le printemps ? Il y a certainement beaucoup à dire sur une saison qui nous invite tous à l’extérieur pour profiter de températures plus douces et prendre de grandes respirations d’air frais qui sent la pluie. Des fleurs colorées poussent sur la terre, et chacun a le désir inné d’ouvrir les fenêtres pour évacuer l’air vicié de l’hiver.

Comme le printemps encourage les activités de plein air, par des températures ni trop chaudes, ni trop froides, la plupart des gens enlèvent leur veste ou leurs chaussons pour aller prendre l’air. Cette année, pensez à prendre vos gants et vos outils de jardinage. Non seulement vous apprécierez le temps passé à jardiner, mais vous pourrez également en tirer des avantages sur le plan mental et émotionnel.

Avantages cognitifs

Le jardinage a été étudié comme une activité thérapeutique à travers les générations. Pour les personnes âgées en particulier, il a été démontré que le jardinage présente de nombreux avantages cognitifs. L’acte de jardinage, que ce soit à petite ou à grande échelle, nécessite un processus de réflexion en plusieurs étapes. Les jardiniers âgés ont la possibilité de mettre en pratique des compétences cognitives qui vont de la planification au jugement en passant par la pensée critique. Avoir la possibilité d’utiliser ces compétences cognitives de façon régulière, et par le biais d’un passe-temps agréable, peut être thérapeutique pour les adultes vieillissants.

Avantages émotionnels

Au-delà des avantages cognitifs liés à l’entretien d’un jardin, les personnes âgées bénéficient souvent de divers avantages émotionnels. Il a été démontré que le fait de travailler dans un jardin, par exemple, diminue le stress ressenti. Dans une étude rapportée par HortTechnology, les personnes âgées qui ont participé à des activités de jardinage ont fait état d’un stress perçu moindre que celles qui ont participé à un cours de sport en salle.

Cette diminution du stress perçu est importante. Le stress peut conduire le corps à augmenter la production de cortisol, ce qui peut entraîner une litanie de problèmes de santé négatifs tels que l’hypertension ou les maladies cardiaques. Cette pression artérielle élevée peut entraîner une réduction du flux sanguin vers le cerveau, voire un risque accru d’accident vasculaire cérébral. Il est clair que le jardinage peut être un moyen de réduire ces conséquences négatives.

Au-delà du facteur de stress, les personnes âgées qui jardinent ont généralement la possibilité d’être plus sociables avec leurs pairs et de profiter des avantages de la nature. De la production accrue de vitamine D grâce à une exposition saine au soleil à la création de réseaux de soutien d’autres pairs jardiniers, le jardinage peut être bien plus qu’un simple passe-temps intéressant. Cela peut également être une belle activité à partager avec ses petits-enfants.

Pour commencer

Si vous souhaitez commencer à jardiner, allez-y ! Vous n’avez pas besoin de la main verte pour réussir votre expérience. Si vous êtes nerveux à l’idée de commencer ce hobby, pensez à chercher un cours d’initiation au jardinage dans votre ville ou à louer une parcelle de jardin dans les jardins familiaux, ou jardins ouvriers mis à disposition par votre municipalité. Enfin, si des problèmes de mobilité vous font croire que vous ne pouvez plus travailler dans la terre et de vous baisser, envisagez des plates-bandes surélevées. Ces carrés de potager surélevés sont accessibles en étant debout ou assis sur une chaise et vous donneront la possibilité d’explorer ce passe-temps d’une manière qui ne vous frustrera pas, ni vous ni votre état de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.