Comment réussir à soutenir des parents âgés récalcitrants ?

Chacun gère le vieillissement de manière un peu différente. Bien que nous espérions tous vieillir avec grâce, des problèmes médicaux complexes, des douleurs, des troubles cognitifs et d’autres difficultés particulières peuvent parfois rendre le vieillissement incroyablement difficile. Si vous trouvez que vos parents vieillissants deviennent un peu plus difficiles, vous n’êtes pas seul. Même les adultes les plus gentils et calmes peuvent se mettre en colère, s’entêter ou devenir carrément grossiers en raison de la litanie d’obstacles que le vieillissement peut parfois apporter.

Votre objectif principal est de réussir à soutenir vos parents vieillissants sans causer de dommages ou de détresse à votre relation ou à votre propre santé mentale. Voici quelques moyens de vous assurer que votre proche vieillissant est en sécurité et en aussi bonne santé que possible, même s’il n’est pas le plus réceptif à votre aide.

Rediriger et valider

Pour de nombreuses personnes âgées, un sentiment d’impuissance ou de perte de contrôle peut entraîner un surcroît d’anxiété ou de colère. Lorsque vos proches vieillissants commencent à exprimer des inquiétudes répétées, par exemple en appelant tous les jours pour demander pourquoi personne ne leur a encore rendu visite, contentez-vous de valider leurs sentiments, puis redirigez la conversation vers quelque chose de plus positif.

Souvent utilisée dans le cadre des soins aux personnes atteintes de démence, cette tactique peut être utile dans de nombreuses situations pour les personnes de tous âges. Dans l’exemple ci-dessus, une bonne réponse pourrait être : « On dirait que tu te sens un peu seule aujourd’hui, maman. Je ne peux pas te rendre visite aujourd’hui, mais j’aimerais beaucoup te parler après le travail lorsque je pourrai me concentrer sur toi. Je t’appellerai à 17 h 30. As-tu vu si ton buisson de pivoines est déjà en fleurs ce matin ? » Validez ces sentiments de solitude, proposez une solution si possible, puis redirigez vers quelque chose de plus positif. Cela demande un peu de pratique, mais bientôt cela deviendra une seconde nature pour vous ; cela vous donne à tous les deux la possibilité de terminer la conversation sur une note plus heureuse et moins frustrée.

Demandez un deuxième avis

Lorsqu’il s’agit d’avoir la même dispute encore et encore, essayez de sortir du rôle du « méchant » ou de la « fille inquiète ». Demandez plutôt l’aide d’une source extérieure en qui votre proche vieillissant a confiance et demandez-lui son avis sur la conversation. Par exemple, si vous n’êtes pas d’accord avec votre père sur le fait qu’il devrait conduire la nuit, arrêtez de vous disputer et abordez le sujet lors de son prochain rendez-vous chez le médecin. Une fois que chacun d’entre vous aura fait part de ses préoccupations, son médecin pourra donner son avis sur les pratiques de conduite sûres. La plupart des médecins qui s’occupent des personnes âgées sont tout à fait disposés à jouer ce rôle et à donner des conseils qui peuvent être difficiles à avaler pour les membres de la famille. Les médecins peuvent également déterminer si d’autres problèmes médicaux sous-jacents sont à l’origine de l’anxiété, de la colère ou des changements de personnalité ; la démence peut être un coupable, tout comme les troubles de l’humeur, et peut être traitée en conséquence.

Ne faites pas cela tout seul

Vous ne devriez pas avoir à gérer seul un proche vieillissant en colère, anxieux ou frustré. Demandez l’aide de votre famille et de vos amis, qui seront votre système de soutien. Vous pouvez même envisager de consulter un thérapeute plusieurs fois par mois pour passer en revue vos sentiments sur la situation. Vos habitudes de soins personnels sont essentielles à votre santé.

Travailler avec une personne âgée peu enthousiaste peut être frustrant et mentalement éprouvant. Toutefois, grâce à quelques-unes de nos stratégies, vous pouvez vous en sortir avec votre relation et votre santé mentale intactes. Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.